Editos


Edito 2008

Hé hop les gars ! z'ouille … dans l'poulailler.
Là ! Bassecourt t'attend ainsi qu'la haute cour pour juger de ton état polluant et ton bilan d'santé sera passé au crible fin pour ne pas boucher les égouts. Les poings suivants devront être observés sous peine de le r'prendre dans la figure : les vélos qui pédalent ou les pédales qui vélotent devront emprunter uniqu'ment les pistes recyclables.
Pour éviter la déforestation, les sans-papiers devront l'rester. Les chiens qui portent des puces : muselière obligatoire. Pour éviter qu'ils ne se dépucèlent tout seul et pour éviter qu'en cas d'problèmes majeurs, ils ne donnent leur langue au chat…mineur.
Tous les déchets verts devront être bennés, sauf ceux qu'y font d'la politique. Eux qui appliquent tout à la lettre, on les mettra en boîte, car c'est par là c'on poste.
Le bois mort ne sera plus brûlé mais enterré avec les chênes, sous le saule, sauf pour les hêtres … vivants. Les décharges seront interdites. Les recharges les remplac'ront. Pour les poli-ti-chiens un parcours d'églis-se chez l'Bon-Abbé. Et en hiver, ça s'ra t'es-ki … avec les muselières.
Tous les pets suspects seront interdits, sauf les contrepèteries et les lèche-culs qui s'ront lavés de tout soupçon.
Les pneus seront rangés dans la chambre à air pour éviter que tu-bless personne.
Les huiles seront prises en photo pour être figées et envoyées en Graisse.
Les films X pas très sages qui seront pris la main dans l'sac, seront mélangés avec le sage-X.
Que toutes les piles s'effacent et que toutes les faces s'épilent.
Les bagnoles à la casse et les femmes aux couvercles.
Les papiers aux douaniers et les cartons aux lotos.
Les lampes am-poules et les watts en coton.
L'a-tome de fromage remplacera tout c'qui sort des z'entrailles nucléaires can-cer sur un plateau pour éviter qu'il ne fasse d'és-astres-au-logis, car l'atome nuque-l'air.
Et à force de croire à in-testin qui chie-mique-ment bien, ça risque de modifier ta glande thyroïde et ta p'tite gueule.
Alors si ça gaz-houille dans ta tête, lance-toi dans les pipe-lines de Patadorf jusqu'au bout de la nuit.
Et que vive le gazouillis de c'Carnaval … et cui cui …

<< Retourner à la page précédente